Comment fonctionne le perp ?
on 30 octobre 2018

Le PERP ou plan d’épargne retraite populaire est un placement qui s’adresse à tous les contribuables français. Il permet de se constituer un revenu complémentaire pour la retraite. En même temps, le PERP est aussi un bon moyen de défiscaliser pendant la phase d’épargne. Contre une somme que vous verserez sur votre compte PERP, laquelle sera bloquée jusqu’à votre retraite, vous pourrez bénéficier d’une rente viagère imposable pour vivre paisiblement pendant votre retraite.

Toutes les informations sur les souscriptions et versements

les informations sur les souscriptions et versementsLes salariés, les fonctionnaires, les professions libérales, les commerçants… tout le monde peut souscrire un PERP. Chacun est aussi libre de choisir l’organisme qu’il veut pour cette souscription. Cela peut être une banque, une compagnie d’assurance ou une mutuelle.

Le PERP est un mécanisme assez simple. Chacun est libre d’effectuer le versement qu’il désire. L’obligation de périodicité ou de montant minimal n’est pas effective dans le cas de versements à un PERP.

Ces versements bénéficieront d’un régime fiscal avantageux, lesquels sont toutefois associés à certaines limites. Avant de souscrire à un PERP, il faut déjà savoir que le capital sera bloqué jusqu’à la retraite. Mais le souscripteur pourra bénéficier d’une réduction fiscale lors de sa phase d’épargne.

Il y a aussi une autre particularité propre au PERP. Le capital d’un PERP ne peut être transféré que vers un autre PERP.

La méthode de perception son PERP

Donc, à la retraite, le souscripteur aura la possibilité de percevoir son capital. Cette date de la retraite sera stipulée dans le contrat de souscription au PERP. Généralement, c’est aux alentours des 60 et 62 ans. Mais, il existe certaines exceptions comme la possibilité de liquider le PERP si le souscripteur a liquidé au moins une pension d’un régime obligatoire avant cet âge.

Toutefois, même si l’âge de la retraite est atteint et que le contrat permet la liquidation du capital PERP, le souscripteur n’est pas obligé de le faire. En effet, il peut toujours continuer à alimenter son PERP selon ses envies. D’ailleurs, la rente viagère qui en résultera sera plus conséquente.

En revanche, si le souscripteur retraité souhaite encore alimenter son PERP, il ne dispose que d’une durée limitée. En effet, il faut liquider son PERP pendant 15 ans avant son espérance de vie au moment de la souscription. Ce qui veut dire que pour une personne, que les tables officielles déterminent que l’espérance de vie est de 86 ans, celle-ci devra liquider son PERP avant ses 71 ans.

Les formes de perception de son PERP

Il existe 3 formules de perception de PERP : une rente à vie, une partie de l’épargne sous forme de capital, et l’intégralité du capital. Toutes ces formules sont soumises à des conditions très strictes.

Le mieux serait de demander à un expert de vous aider et de vous expliquer tout le fonctionnement du PERP avant de vous y investir. Il pourra notamment vous guider sur la bonne manière de tirer profit de ce dispositif d’épargne et de défiscalisation que bon nombre de Français adorent actuellement.

 

 


Leave a Comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Be the first to comment