Que faut-il savoir avant d’investir dans une SOFICA ?
on 28 décembre 2018

SOFICA, c’est quoi ? Vous entendez votre entourage en parler et même y placer leur argent. Du coup, ça vous donne une idée. De plus, le film, c’est votre passion ? Imaginez que dans un film dont tout le monde regarde, il y a votre empreinte, une part vous appartient. Mais, en fait, vous ne connaissez pas très bien le sujet, ou plutôt les enjeux. Vous financez, et alors ? Quelle récompense allez-vous recevoir ? Comment allez-vous y placer votre argent ? Quelles sont les conditions ? Quels sont les avantages ? Quels sont les risques ?

Les conditions et les obligations

Les frais de gestions sont réduits ou un peu faibles parce que, en fait, chacune des sociétés qui veut se lancer dans le financement d’une SOFICA va signer une Charte qui est mise à jour chaque année et qui permet d’avoir des frais relativement contraints. Il n’y a pas de droit d’entrée lorsque vous investissez. Quand on rentre dans une SOFICA, il faut attendre 6 ans avant de voir son investissement, soit bouclé, soit remboursé. C’est une condition indispensable. Pour cette durée, l’investisseur doit conserver son argent dans la SOFICA avec un capital qui n’est pas garanti. Il doit encore le garder pour 8 ans pour un capital partiellement garanti.

Pour souscrire au capital d’une SOFICA, il ne faut pas cumuler sa réduction d’impôt sur le revenu avec d’autres réductions d’impôt. En effet, la cumulation n’est possible ni avec la réduction d’impôt sur le revenu pour souscription au capital de certaines PME ni avec la déduction pour pertes en capital subies par les créateurs d’entreprise.

En principe, les versements effectués jusqu’au 31 Décembre pour la souscription de parts donnent droit à une réduction d’impôts de 40% des sommes bloquées dans la limite de 25% de revenu net du contribuable, et sans pouvoir excéder les 18 000 €.

Les inconvénients

Il n’y a pas à nier, la SOFICA offre de grands avantages fiscaux. Vous échappez au plafond des niches fiscales et vous avez droit à 40% de réduction d’impôt sur le revenu. Ce qui vous donne une réduction minimale de 7500 €. Cependant, des risques sont à prendre pour réaliser un rendement élevé. Il faut ainsi prendre conscience de ces inconvénients avant de penser à investir dans la SOFICA.

Compte tenu de ce qu’on a cité précédemment, les remboursements ne peuvent pas être effectués avant 5 ans. Cela reste toujours applicable même s’il y a un décès, une invalidité ou un licenciement de l’investisseur. Il faut également être conscient que les risques de perdre son investissement sont très élevés. Certes, dans la vie, il y a toujours soit un échec soit un succès. Pourtant, la rentabilité d’une Société pour le financement d’œuvres cinématographiques est essentiellement liée au succès ou à l’échec  des films. Les SOFICA financent des productions indépendantes, lesquelles ne sont pas ancrées dans une politique commerciale agressive. Investir dans les SOFICA peut être avantageux, mais il faut évaluer attentivement les risques. Pour ce faire, vous pouvez faire appel aux conseils d’un expert-fiscaliste.


Leave a Comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Be the first to comment